La communion oratorienne

La Communion Oratorienne est née en 1984 lorsque des prêtres de la congrégation de l’Oratoire ayant expérimenté un travail commun avec des laïcs dans divers lieux dont ils avaient la responsabilité, ont eu l’intuition qu’il fallait chercher à développer une coresponsabilité entre tous les baptisés, prêtres et laïcs. Cette conviction a rejoint le cheminement et l’attente d’un groupe de laïcs sympathisants réunis au couvent de l’Arbresle au cours de l’été 1985.

Sensibles à l’esprit du Concile Vatican II, ces laïcs ont souhaité renouveler leur vocation de baptisés, répondant ainsi à un appel pour en vivre les exigences.

Les modalités pratiques de la coresponsabilité envisagée restaient à inventer, mais ils  étaient prêts à les découvrir dans la communion avec l’Église, avec les prêtres de l’Oratoire de France, dans l’échange, la lecture de la Parole et la Prière. De là est née la Communion oratorienne.

Relais régionaux

Les membres de la Communion oratorienne se retrouvent en relais régionaux Le relais est une cellule d’Eglise qui se réuni environ une fois par mois. Il reste attentif aux besoins du monde et de l’Eglise dans un esprit de service. C’est un lieu convivial de partage et de soutien entre ses membres, où l’on se prépare à répondre aux appels et où peuvent mûrir des vocations.

L’esprit de la Communion Oratorienne s’inspire principalement des points suivants :

Attitude d’accueil

Effort d’intelligence et de culture