L'Adoration, texte pour les jeunes

L’ADORATION Texte d'explication pour les jeunes

 

« Lorsque nous sommes devant le Saint-Sacrement, au lieu de regarder autour de nous, fermons nos yeux et notre bouche, ouvrons notre cœur, le Bon Dieu ouvrira le sien; nous irons à lui, il viendra à nous, l'un pour demander et l'autre pour recevoir. Ce sera comme un souffle de l'un à l'autre. » (Curé d’Ars) « Il n’y a rien de si grand que l’Eucharistie. Dieu ne peut se résoudre à nous laisser seuls sur la terre. Il descend sur nos autels où Il nous attend nuit et jour. » (Curé d’Ars)

 

"Si nous aimions le Bon Dieu, nous nous ferions une joie et un bonheur de venir passer quelques instants pour l'adorer, pour lui demander la grâce de nous pardonner ; nous regarderions ces moments comme les plus beaux de notre vie. Quelle conclusion devons-nous tirer de tout cela ? La voici : c'est de regarder comme le moment le plus heureux de notre vie celui où nous pouvons tenir compagnie à un si bon ami." (Curé d’Ars) "La prière, c'est une douce amitié, une familiarité étonnante, c'est un doux entretien d'un enfant avec son Père. On n'a pas besoin de tant parler pour bien prier, on sait que le Bon Dieu est là dans son tabernacle, on lui ouvre son cœur, on se complet en sa Sainte Présence, c'est la meilleure prière, celle-là". (Curé d’Ars)

 Qu’est-ce que l’Adoration de Jésus-Hostie ?

 L’adoration a pour objet Jésus présent dans le très Saint-Sacrement. Le très Saint-Sacrement, c’est l’Hostie consacrée.

Une Hostie consacrée c’est une hostie dans laquelle Jésus-Christ est réellement présent avec son corps et son sang, toute sa personne. Quand est-ce que l’Hostie est consacrée ? Quand est-ce qu’elle devient le corps de Jésus-Christ ?

->Pendant la messe, au moment de la Consécration (visualiser le moment sur le schéma de la messe) Faire une adoration eucharistique, c’est donc adorer Jésus-Hostie, c’est adorer Jésus-Christ réellement présent dans l’Hostie.

Adorer, c’est reconnaître Dieu comme Créateur, c’est se prosterner devant Dieu, c’est se savoir créé par Dieu. Et c’est aussi être là devant Dieu, et se laisser aimer par Dieu, et aimer Dieu. C’est un acte d’Amour.

Le 1er des 10 Commandements que Dieu a donnés à Moïse, sur la montagne, nous dit ceci : « -Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu le serviras ». L’adoration de Jésus-Hostie nous permet de répondre à ce 1er commandement donné par Dieu Lui-même.

 Adorer Jésus-Hostie est pour chacun l’occasion de passer du temps avec Dieu. Lorsqu’on aime quelqu’un, on a envie de passer du temps avec Lui. Exemple du copain, de la copine, parrain, marraine, cousin, cousine… On aime passer de temps avec nos copains. Et plus on passe de temps avec eux, mieux on les connaît ! Et c’est une façon de leur montrer qu’ils sont importants pour nous. Eh bien, avec Dieu, c’est la même chose. Parce qu’on aime Dieu, on a envie de passer du temps avec Lui, de prendre du temps pour Lui. Et ainsi peu à peu, nous pourrons mieux le connaître.

 

Adorer Jésus-Hostie nous permet de recevoir l’Amour que Dieu a pour nous.

Image du soleil : Jésus-Hostie, installé dans l’Ostensoir (Magnifique objet qui nous présente Jésus, tout brillant, tout précieux, qui a souvent la forme d’un soleil) se retrouve au milieu des rayons du soleil. L’adoration, c’est se laisser bronzer par les rayons de ce soleil tout particuliers, des rayons d’amour. L’adoration, c’est recevoir l’Amour de Dieu. C’est faire l’expérience de la Tendresse de Dieu pour ses enfants. C’est se laisser brûler par l’Amour de Dieu pour devenir brûlant d’amour, de l’Amour de Dieu.

Si on ne va pas trouver Jésus-Hostie, si on ne prend pas de temps pour rester près de Lui, alors comment Dieu peut-Il nous remplir de son Amour ? Adorer Jésus-Hostie, c’est laisser Dieu donner un baiser à notre âme.

 Adorer Jésus-Hostie, c’est se laisser transformer par l’Amour de Dieu, c’est le laisser nous rendre meilleur, le laisser purifier notre âme et y brûler tout ce qui l’abime.

 L’adoration du Très Saint-Sacrement est le meilleur moment pour passer du temps avec Dieu vraiment présent dans l’Hostie, pour Le contempler, pour L’aimer, pour Lui dire merci.

 

 

Comment adorer Jésus-Hostie ?

 

L’adoration se passe dans une Eglise. C’est un lieu de SILENCE. Je fais donc silence dans mon corps et dans mon cœur. Je commande à mon corps de se calmer, de ne pas faire de bruit. Je commande à ma bouche de se taire. Je suis en silence, complètement.

Lorsque j’arrive à l’adoration, devant l’Ostensoir qui nous présente Jésus-Hostie, je me prosterne à genoux, le front presqu’à terre, comme les Rois-Mages l’ont fait à la crèche devant Jésus qui venait de naître.

Puis je m’installe. J’adopte une attitude de prière, toujours en silence. Je peux commencer par me tenir à genoux, qui est le geste de prière approprié pour adorer. Je joins mes mains pour qu’elles soient sages. Je commande à mon corps de ne pas bouger.

Et je REGARDE Jésus-Hostie dans l’ostensoir. Je me remplis de l’image de Jésus pour qu’elle emplisse mon cœur, mon âme.

 

Je suis là, devant Jésus, je le contemple, en silence. Je peux me taire dans mon cœur pour laisser toute la place à Dieu. Pour Le laisser parler à mon cœur, à mon âme, Le laisser me transformer, me rendre meilleur.

Je peux parler dans mon cœur, en restant en silence. Dire à Jésus des secrets d’amour, Lui dire que je L’aime, que je crois qu’Il vraiment est là, devant moi, dans l’Hostie, et que je suis content d’être là avec Lui, Le remercier d’être là pour moi.

Je peux chanter un chant d’adoration, calme et doux, qui m’aide à Lui dire que je L’aime.

 

L’adoration, c’est comme un câlin que fait notre âme à Dieu.

Je prends le temps de regarder Jésus-Hostie et je me laisse regarder par Lui.

J’ouvre mes yeux et mon cœur sur la présence réelle du Christ vivant.

Jésus est là et se donne à nous. Nous sommes là, nous nous donnons à Lui.

C’est un face à face avec Jésus qui deviendra un cœur à cœur avec Lui.

 

Je peux rester devant Jésus-Hostie quelques minutes. Certaines personnes y restent 1 heure, et parfois plus !!

 

A la fin de mon temps d’adoration, je me prosterne à nouveau, je dis au-revoir à Jésus, plein de l’Amour de Dieu.